Accouchement, Bébé, Grossesse

Ostéopathie – Entrevue avec Florine Lescut

30 mars 2016
Lucie Bataille Montreal Accompagnante naissance ostéopathie

Tout comme l’acupuncture, l’ostéopathie est une médecine aux nombreux avantages. Que ce soit pour s’assurer de la bonne mobilité du corps pendant l’accouchement, pour favoriser un meilleur allaitement ou encore pour retrouver son corps après la naissance, un traitement en ostéopathie peut régler bien des maux  chez la femme enceinte et son nouveau-né. Pour cette entrevue mensuelle, j’ai posé 10 questions à l’ostéopathe Florine Lescut.

#1 Peux-tu nous expliquer en quelques mots à quoi sert l’ostéopathie?

L’ostéopathie est une médecine manuelle, dont l’objectif est d’améliorer la santé des patients en ayant une vision globale de l’individu. Les mains de l’ostéopathe analysent et traitent les restrictions de mobilité pouvant affecter l’ensemble des structures du corps humain.

#2 Comment l’ostéopathie peut-elle être utile lors de la grossesse?

Complémentaire au suivi médical conventionnel, l’ostéopathie aide, entre autres, à harmoniser les relations entre l’utérus, le bassin et la colonne. À titre préventif ou lors d’inconforts tels que maux de dos, de bassin ou de tête, l’ostéopathie est une aide précieuse. Elle est également efficace pour soigner les troubles digestifs (nausées, brulures d’estomac, constipation, etc.) ou circulatoires.

#3 De quelle manière l’ostéopathie peut-elle calmer les nausées de grossesse?

C’est l’un des motifs de consultation les plus fréquents lors du premier trimestre de grossesse. L’attention est alors portée aux structures en relation avec l’estomac, notamment les autres organes abdominaux, les structures musculo-squelettiques telles que le diaphragme et la colonne, ainsi que le système neuro-végétatif (le système responsable, entre autres, de réguler la digestion).

#4 En vue de l’accouchement, est-il nécessaire de consulter en ostéopathie?

Le suivi en ostéopathie lors d’une grossesse permet de s’assurer de la mobilité de la colonne vertébrale, du bassin et des organes abdominaux. Ainsi, la mère et l’enfant seront plus à l’aise dans la cohabitation tout au long de la grossesse.

En vue de l’accouchement, l’ostéopathie aide et prépare la femme afin qu’elle puisse mobiliser tout son corps et toute son énergie. Pour ce faire, l’attention est mise sur le bassin, le périnée et les structures permettant un travail et des poussées efficaces.

#5 Comment l’ostéopathie peut-elle inviter un bébé positionné en siège à se retourner?

En améliorant la mobilité des structures qui entourent l’utérus, l’ostéopathe favorise la meilleure position du fœtus. Cette technique permet à la future maman de se sentir à l’aise dans son corps et aide bébé à avoir de la place afin qu’il adopte la meilleure position pour naître. L’ostéopathe peut également conseiller certaines postures d’inversion qui utilisent la gravité ou des exercices d’assouplissement pour le dos et le bassin.

#6 Un bébé devrait-il recevoir un traitement en ostéopathie à la suite de sa naissance?

Tous les bébés méritent une consultation en ostéopathie afin de déceler d’éventuels blocages qui pourraient avoir des conséquences à long terme. De plus en plus de parents consultent avec leur enfant et, lors du bilan, on se rend généralement vite compte au fil des questions qu’un ou plusieurs troubles sont présents.

Il est d’autant plus recommandé de faire évaluer un bébé s’il y a eu des complications telles que des chutes lors de la grossesse, un accouchement trop long ou trop rapide, l’utilisation des forceps ou de la ventouse ou la présence du cordon autour du cou à la naissance. Les bébés nés par césarienne ont également tout intérêt à consulter en ostéopathie. Le déroulement de la grossesse et de l’accouchement peut affecter la bonne mobilité du crâne, de la colonne, du thorax, de l’abdomen ou du bassin.

#7 Y a-t-il un âge idéal pour faire traiter un bébé en ostéopathie?

Un bébé peut recevoir un traitement en ostéopathie dès sa naissance. Que ce soit en prévention ou lors de complications, l’ostéopathe harmonise les structures et peut améliorer la santé du nouveau-né dès ses premiers jours de vie.

En libérant certains blocages dès son plus jeune âge, l’ostéopathie permet de prévenir certains troubles du développement psychomoteur, de l’apprentissage, du sommeil et du comportement qui peuvent se manifester plus tard, durant l’enfance ou l’adolescence.

#8 Quel est le motif de consultation le plus fréquent pour un bébé?

L’ostéopathie pour bébé est conseillée dans les cas de troubles de digestion (difficulté à téter, coliques, régurgitations ou constipation), de développement psychomoteur (torticolis, déformation du crâne ou asymétrie des mouvements), de sommeil ou encore lors d’otites et d’infections respiratoires à répétition.

La plagiocéphalie, ou tête plate, est un autre motif fréquent de consultation. En tant que parents, soyez attentifs aux positions qu’adopte votre bébé. Tourne-t-il correctement la tête des deux côtés? A-t-il tendance à se cambrer la tête en arrière? Y a-t-il une position qu’il ne supporte pas? Plus la prise en charge se fait tôt, plus les résultats sont impressionnants. Cette problématique requiert parfois une prise en charge pluridisciplinaire (physiothérapie, ergothérapie ou port de casque) en plus d’un suivi ostéopathique régulier.

L’ostéopathe s’assure de la mobilité des structures crâniennes et rachidiennes et recommande des positions adaptées ou des jeux de motricité à faire avec l’enfant.

#9 L’ostéopathie peut-elle aider une nouvelle maman à retrouver son corps d’avant après l’accouchement?

Vous l’aurez compris, une grossesse et l’arrivée de bébé peuvent s’avérer intenses pour le corps d’une femme. La prise en charge globale de la nouvelle maman en ostéopathie l’aidera à stimuler son potentiel de récupération et ainsi à prévenir maux de dos, tendinites, maux de tête, fatigue ou dépression post-partum.

Il est essentiel de s’assurer de la mobilité du bassin et de vérifier la tonicité du périnée avant de reprendre toute activité physique. L’incontinence à l’effort (rire, toux, etc.) ne doit par ailleurs pas être laissée de côté. L’ostéopathe pourrait conseiller des séances complémentaires en physiothérapie afin de rééduquer le périnée et ainsi éviter une descente d’organes, des infections urinaires ou des douleurs lombaires. Un traitement avec un physiothérapeute vous aidera même à retrouver une sexualité épanouissante.

#10 Les traitements d’ostéopathie sont-ils douloureux pour la femme enceinte ou son nouveau-né?

Après avoir demandé les renseignements sur le motif de consultation et l’état de santé de maman ou de bébé, l’ostéopathe examine les différentes parties du corps en appliquant des tests manuels tout en douceur. Le traitement s’adapte à chaque patient, les mobilisations et les pressions se faisant dans le respect des tissus. Ainsi, les techniques ostéopathiques ne font pas mal, bien que certaines peuvent parfois être désagréables. L’ostéopathe adapte alors l’intensité ou change de technique. La plupart sont très agréables et les patientes ressentent immédiatement les bienfaits et le bien-être global. Certains bébés s’endorment même parfois instantanément…

Florine Lescut - Osteopathe

Pour communiquer avec Florine

Clinique Vision Santé à Boisbriand :
Site Web | 514 638-5823

Clinique Physiothérapie des Monts à Prévost :
Site Web | 450 224-2322

Ostéopathie Québec
Qualita, réseau des cliniques d’ostéopathie agréées

Avez-vous déjà consulté en ostéopathie pour la venue de bébé?

Articles que vous pourriez aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire