Bébé, Naissance

9 bienfaits du peau à peau à la naissance

18 février 2016
Peau à peau à la naissance - Lucie Bataille Doula

Il est bien révolu, le temps de la fameuse claque sur les fesses des bébés à la naissance. De nos jours, la majorité d’entre eux sont accueillis dans les bras de leur maman aussitôt qu’ils naissent et peuvent rester blottis dans ce cocon de chaleur pendant deux heures sans qu’aucune intervention soit faite. Déposé nu sur le thorax maternel, on dit alors qu’ils sont en peau à peau.

Les bienfaits du peau à peau à la naissance

#1 Une transition en douceur à la vie aérienne

Lors de sa naissance, le bébé quitte les repères de son monde liquide pour découvrir le milieu aérien. Tous ses sens sont en éveil : la lumière est plus vive, les sons ne sont plus feutrés, sa perception du toucher est différente, etc. De quoi être quelque peu perturbé!

Alors que le nouveau-né se remet de ce long voyage éprouvant, le peau à peau l’apaise et le réconforte en lui permettant de reconnaitre des sons qui l’accompagnaient dans sa vie intra-utérine, comme la voix et les battements de cœur de sa mère. Une lumière tamisée et une pièce calme assureront une transition encore plus douce.

#2 Une chaleur corporelle conservée

Il fait toujours un peu frisquet lorsqu’on sort d’un bain chaud au spa, n’est-ce pas? C’est la même chose pour un bébé! Passer d’une piscine chauffée (et privée!) à 37°C à un environnement plus froid et inconnu, ça n’a rien de bien agréable.

Placé directement en contact peau à peau sur maman, il est maintenu au chaud, ce qui lui évite de dépenser son énergie pour conserver sa chaleur. Celle-ci ayant tendance à s’évacuer par la tête, on couvre généralement le poupon d’un petit bonnet dès sa naissance. Si des soins devaient lui être apportés, il sera installé sur une table chauffante.

« Envelopper bébé dans plusieurs épaisseurs ne le tient pas plus au chaud que le fait d’être en peau à peau avec sa mère. » – Jack Newman, dans Guide to breastfeeding (traduction libre).

#3 Un bébé moins stressé

Bien au chaud sur maman, bébé est apaisé, calme et détendu. Le peau à peau lui procure un sentiment de sécurité et le tient écarté du stress que peut engendrer le fait d’être séparé d’elle. Par le fait même, il est davantage en mesure de stabiliser ses paramètres physiologiques, tels que son rythme cardiaque, sa respiration et sa glycémie. On remarque également moins d’épisodes de pleurs.

#4 Un lien d’attachement favorisé

La proximité qu’occasionne le peau à peau précoce déclenche la sécrétion d’ocytocine. Cette hormone, aussi connue sous le nom d’hormone de l’amour, joue un rôle important dans le lien d’attachement.

Le peau à peau permet de faire connaissance et facilite les interactions dès les premiers instants de vie. Un regard en direction de sa maman, une petite main qui agrippe un doigt ou encore un chuchotement plein d’amour; tous ces échanges favorisent eux aussi le lien d’attachement. Si le nouveau-né et sa maman sont tous deux en bonne santé, rien ne devrait venir perturber ce moment crucial de découverte l’un envers l’autre.

#5 Un début d’allaitement facilité

Un contact précoce entre bébé et maman contribue à la sécrétion des hormones responsables de la production du lait que sont la prolactine et l’ocytocine. Cette dernière déclenche le réflexe d’éjection du lait et a aussi l’avantage de détendre maman au moment de nourrir son petit protégé.

Si aucune intervention n’est faite avant la première mise au sein et que le bébé est laissé en peau à peau sur sa maman, les chances de réussite de l’allaitement augmentent. L’OMS et l’UNICEF ont d’ailleurs déclaré le peau à peau pendant au moins une heure à la naissance comme l’une des dix conditions pour le succès de l’allaitement maternel. La pesée, l’injection de vitamine K et les autres soins peuvent alors attendre un peu.

Le peau à peau favorise également le réflexe de fouissement, cet acte si beau lorsque le nouveau-né se met à ramper pour trouver lui-même le sein de sa maman dans l’heure qui suit sa naissance.

#6 Une prévention accrue des allergies

Complètement stérile à la naissance, le peau à peau donne à bébé la chance d’être colonisé par la flore bactérienne de sa maman plutôt que celle de l’hôpital. Cela l’aide à bâtir ses propres défenses immunitaires, un aspect aussi important que l’allaitement dans la prévention des allergies.

#7 Un lien privilégié avec le papa

Le peau à peau n’est pas uniquement réservé à maman! Papa aussi peut créer ce lien d’amour avec son enfant dès la naissance, particulièrement si sa partenaire doit recevoir des soins, si elle n’est pas à l’aise ou si une césarienne a eu lieu et que le peau à peau n’est pas possible dans l’immédiat. Le bébé peut alors faire connaissance avec son paternel, reconnaitre cette voix qu’il a tant entendue pendant sa vie in utero et agripper quelques poils de son torse en guise de poignée de main!

Ce contact contribuera au sentiment d’attachement et de confiance du père, en plus de faire fondre la mère d’attendrissement.

#8 Un soin naturel pour un bébé prématuré

C’est au départ pour soigner les bébés prématurés que la technique du peau à peau a été développée en 1978. La méthode kangourou, de son autre nom, a vu le jour dans un service de néonatalogie de Bogota, en Colombie. Cette méthode d’incubateur humain permettait alors de pallier un manque de moyens techniques et de lutter contre un taux de mortalité élevé dû à la prématurité.

Une fois l’état de santé du bébé stabilisé, le moment tant attendu de pouvoir le prendre sur soi arrive. C’est une étape marquante dans la vie d’un prématuré et de ses parents, souvent riche en émotions.

« Quel précieux moment, combien émouvant, lorsqu’on tient enfin son tout-petit lové tout contre soi, qu’on le hume et qu’on sent sur la peau son souffle chaud! Vous serez sans doute très touché de ressentir au plus profond de vous le bien-être de votre enfant et de réaliser que c’est vous, cher parent, qui êtes la source de ce réconfort. » – Sylvie Louis, dans Accompagner son enfant prématuré : de la naissance à 5 ans.

#9 Une diminution du risque de dépression post-partum

Plus ils sont en peau à peau, plus ses parents sont aptes à comprendre le fonctionnement de leur nourrisson. Conséquemment, plus ils sont en mesure de répondre à ses besoins, plus leur expérience leur procure un sentiment de satisfaction. Et plus ils ont confiance en leurs compétences parentales, plus le niveau de stress diminue.

Cet effet boule de neige les tient donc éloignés autant que possible de la dépression post-partum. Si ça, c’est pas merveilleux!

Le peau à peau, pas seulement à la naissance

Les bienfaits de cette méthode ne se limitent pas au temps de la naissance. Partout, tout le temps, et particulièrement quand le nourrisson est au sein, la pratique du peau à peau est un petit moment de bonheur partagé à consommer sans modération dans ses premiers mois de vie. Il existe même des vêtements conçus pour porter son poupon en peau à peau, que ce soit à la maison ou en public. Par le fait même, ces chandails facilitent l’allaitement et il s’en fait même pour les papas! Au Québec, Vija Design offre des modèles de qualité, confortables et sécuritaires.

Puisque l’OMS précise qu’aucun effet indésirable majeur lié au peau à peau n’a été identifié, n’hésitons pas à nous en donner à cœur joie avec cette méthode qui n’a que du bon!

Avez-vous pratiqué le peau à peau à la naissance de votre enfant?

Articles que vous pourriez aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire