Accouchement, Bébé, Entrevue, Grossesse

Acupuncture – Entrevue avec Édith Charbonneau

24 février 2016
Edith Charbonneau acupuncture

Je ne le répéterai jamais assez. L’acupuncture procure tellement de bienfaits qu’elle pourrait remporter haut la main l’Oscar de la meilleure amie pendant la grossesse. Pour cette deuxième entrevue de professionnels œuvrant dans la périnatalité, Édith Charbonneau, acupuncteure spécialisée en grossesse et fertilité à Montréal, a gentiment accepté de répondre à mes questions pour nous montrer comment acupuncture et grossesse font la paire.

Acupuncture – 13 questions à Édith Charbonneau

#1 En quelques mots, peux-tu nous décrire ce qu’est l’acupuncture?

L’acupuncture relève de la médecine traditionnelle chinoise. Exercée depuis plus de 3000 ans, elle se pratique en introduisant à la surface de la peau de fines aiguilles selon certains points stratégiques du corps, ceci dans le but de régler les malaises provoqués par les déséquilibres énergétiques. Pour la médecine chinoise, une personne en santé est une personne équilibrée du point de vue énergétique.

#2 Un traitement en acupuncture peut-il aider à devenir enceinte?

L’acupuncture représente un outil intéressant pour favoriser la fertilité. Chez l’homme, elle permet d’augmenter le nombre et la vigueur des spermatozoïdes. Chez la femme, elle traite les ovaires polykystiques, l’endométriose, les fibromes, l’irrégularité des règles ou leur absence. On peut également consulter un acupuncteur simplement pour favoriser une grossesse qui tarde à venir.

Par ailleurs, plusieurs études ont démontré l’efficacité des traitements d’acupuncture lors de traitements de fertilité telles que l’insémination artificielle et la fécondation in vitro. Ils augmentent effectivement les chances de réussite.

#3 En quoi l’acupuncture est-elle bénéfique lors de la grossesse?

L’acupuncture aide à savourer pleinement la grossesse et, bien souvent, à éviter la prise de médicaments. C’est une option sécuritaire et éprouvée pour traiter les nausées, l’insomnie, l’anxiété, les œdèmes, la constipation, les hémorroïdes et autres éléments de la longue liste des bobos de grossesse.

#4 Peut-on prévenir un accouchement prématuré grâce à l’acupuncture?

L’acupuncture peut effectivement aider à prévenir les risques d’accoucher prématurément. Les traitements tonifient le corps et calment l’activité utérine et le fœtus, diminuant ainsi les contractions d’un travail prématuré. Les séances peuvent avoir lieu à domicile lorsque le repos complet est prescrit.

#5 Comment l’acupuncture prépare-t-elle le corps à l’accouchement?

À partir de la 36e semaine et sur une base hebdomadaire, l’acupuncture prépare de plusieurs manières le corps pour l’accouchement, en plus de soulager les inconforts de la fin de grossesse. Les traitements préparent le col de l’utérus de façon à éviter que la dilation de celui-ci stagne lors de l’accouchement. Aussi, l’acupuncture permet d’accroitre l’efficacité des contractions en tonifiant l’utérus. Par ailleurs, elle favorise l’assouplissement du périnée, ce qui pourrait éviter une déchirure au moment de la phase expulsive. Enfin, les traitements ont un impact sur le facteur psychologique grâce au sentiment de zénitude dans lequel la future mère est plongée à chaque séance.

#6 On recommande souvent l’acupuncture aux femmes dont le bébé se présente par le siège. Cela fonctionne-t-il à tout coup?

Les traitements en acupuncture pour aider un bébé à positionner sa tête en bas sont très efficaces. L’idéal est de consulter l’acupuncteur entre la 32e et la 36e semaine de grossesse. Plusieurs études le démontrent : en moyenne, le taux de réussite est de 85 %. Une à deux séances sont généralement suffisantes. Si on les jumèle à un traitement quotidien de moxibustion, on obtient d’excellents résultats.

En premier lieu, l’acupuncteur insère des aiguilles à des points stratégiques afin d’augmenter le volume de liquide amniotique, ce qui facilitera les mouvements du fœtus. Il chauffe ensuite un point qui entraîne le mouvement de la tête vers le col de l’utérus. Et le tour est joué!

Edith Charbonneau acupuncture

#7 Selon ton expérience auprès des femmes enceintes, quel est l’un des motifs de consultation les plus fréquents?

Beaucoup de femmes enceintes me consultent pour traiter des troubles digestifs et intestinaux liés à la grossesse. Je reçois également plusieurs femmes qui ont dépassé leur date prévue d’accouchement et souhaitent favoriser le début du travail. Ce traitement naturel, qui ne brusque ni le corps ni bébé, est une excellente façon d’éviter un déclenchement.

#8 Un traitement en acupuncture pendant l’accouchement peut-il s’avérer nécessaire?

L’acupuncture lors de l’accouchement n’est pas un outil de gestion de la douleur en soi, mais elle peut en diminuer la durée de quelques heures. Cette méthode est particulièrement utile pour :

stimuler un début de travail qui tarde à la suite à la rupture des membranes.
activer un travail trop lent ou stagnant.
favoriser la descente du bébé.
diminuer et soulager l’œdème du col.
calmer l’anxiété et le stress.

Un traitement en acupuncture lors de l’accouchement n’empêche pas la mobilité de la femme. Celle-ci peut marcher, utiliser le ballon, aller dans le bain ou encore recevoir la péridurale sans que les aiguilles posent problème.

#9 Conseilles-tu des séances en acupuncture après l’accouchement?

Une femme qui vient d’accoucher peut effectivement consulter un acupuncteur. Que ce soit pour le rétablissement du périnée après une épisiotomie, les tranchées utérines, les œdèmes ou encore la constipation, un traitement en acupuncture peut se révéler très efficace. Enfin, l’acupuncture représente également un outil intéressant pour traiter des problèmes liés à l’allaitement, pour contrer le baby blues ou la dépression post-partum, ou simplement pour améliorer l’énergie générale.

#10 L’acupuncture contribue-t-elle à réduire les symptômes de la dépression post-partum?

Tout à fait! Elle calme l’anxiété et le stress, favorise un sommeil profond et réparateur et augmente en plus le niveau d’énergie. L’acupuncture peut également être utilisée de façon préventive pour éviter une dépression postnatale.

#11 En quoi l’acupuncture peut-elle aider à résoudre des problèmes d’allaitement?

La médecine chinoise répertorie les problèmes d’allaitement en trois catégories : le vide (insuffisance de lait), les excès (surproduction de lait) et la stagnation (mauvaise circulation de lait). L’acupuncture intervient alors pour favoriser la montée laiteuse (après une césarienne, par exemple), augmenter la production lactée, diminuer l’engorgement ou encore soigner les mastites et les abcès du sein.

Il est à noter que le rôle de l’acupuncteur ne remplace pas celui d’une consultante en lactation. Ils sont plutôt complémentaires. L’acupuncture peut éviter le recours aux médicaments tels que la Dompéridone, mais peut toutefois être utilisée avec ce médicament.

#12 Et le bébé, lui, peut-il être traité en acupuncture? Pour quels motifs?

Bien sûr. Il n’y a pas d’âge minimum pour recevoir un premier traitement. L’acupuncteur adapte tout simplement le traitement à l’âge de l’enfant. Pour les enfants plus craintifs, j’utilise une punaise sur un collant ou encore un laser qui stimule les points d’acupuncture.

L’acupuncture peut faire de petits miracles pour soigner les fameuses coliques, la constipation, la diarrhée et autres troubles digestifs. Elle traite également les rhumes à répétition, les otites, les sinusites ainsi que de nombreuses autres maladies de la petite enfance. L’eczéma, l’asthme et les allergies peuvent également faire l’objet de traitements en acupuncture.

#13 Pour finir, rassurons les plus douillets d’entre nous (incluant moi!) : les aiguilles font-elles mal?

Non, les aiguilles ne sont pas douloureuses. Au pire, une très légère décharge électrique ou un spasme musculaire peut se faire ressentir à l’insertion des aiguilles, mais après quelques secondes, une fois qu’elles sont installées, on ne les sent plus. La plupart des femmes trouvent les séances très relaxantes.

Edith Charbonneau acupuncture

Pour communiquer avec Édith
Site Web | Page Facebook
edithacupuncture@gmail.com | 514 212-4441
6955, rue Christophe-Colomb, #104
Montréal (Québec) H2S 2H4
Ordre des acupuncteurs du Québec

Articles que vous pourriez aimer

1 commentaire

  • Reply Sexualité pendant la grossesse - Petite FAQ - Lucie Bataille 29 février 2016 at 21:52

    […] souhaite déclencher naturellement le travail, parce qu’on a dépassé sa DPA, par exemple. L’acupuncture en fait […]

  • Laisser un commentaire