Accouchement, Grossesse

L’impossible possible des femmes enceintes

30 novembre 2015

« Ceux qui ne croient pas en l’impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui sont en train de le réaliser. » – Voltaire.

Bon, ok. C’est vrai que, dans la vie, l’impossible est parfois vraiment impossible, genre la téléportation ou mon chat qui vient se coucher sur mes jambes pour une sieste. Ça, c’est l’impossible impossible. Mais ce qui est impossible à nos yeux ne l’est peut-être pas aux yeux des autres. Cet impossible, appelons-le l’impossible possible (ou le Possimpible, pour les fans inconditionnels de Barney dans How I met your mother). À noter qu’ici, « impossible » est le nom et « possible » est l’adjectif. Vous me suivez?

Souvent, ce sont souvent nos croyances, nos peurs et nos expériences qui parlent pour nous. On a tous nos propres limites et c’est très bien ainsi! Par contre, ce qui est un peu moins bien, c’est d’imposer ses limites aux autres (comme aux femmes enceintes, par exemple) au point de les décourager ou, pire, de les dissuader de réaliser leurs ambitions.

« Mais c’est impossible, tu vas jamais y arriver! »

→ « Tu pourras jamais accoucher sans péridurale, ça fait ben trop mal! » Et les méthodes naturelles de gestion de la douleur, qu’est-ce qu’on en fait?
→ « Mais pourquoi tu tiens tant à réussir ton AVAC? La cicatrice de ton utérus pourrait tellement s’ouvrir! » Et les 75 % des femmes qui le réussissent, elles comptent pour du beurre?
→ « Tu ne devrais pas accoucher à la maison, tu seras mal prise s’il arrive un problème. » Mais les sage-femmes, elles sont là pour quoi?

Parfois, on ne mesure pas l’impact que nos paroles peuvent avoir sur les femmes enceintes. On ne s’en rend pas toujours compte, mais elles peuvent laisser des marques. Si on veut être bien intentionnés, mieux vaut peser nos mots en évitant ce genre de commentaires (de toute façon, elles le savent déjà) et soutenir ces futures mamans dans leurs choix d’accouchement. Parce que mine de rien, ça leur donne énormément de confiance.

Se faire confiance

Et en tant que femme enceinte, c’est important de croire en l’impossible possible et en ses ambitions. Je conseille toujours à mes mamans-bédaine de se détacher des commentaires négatifs, de se nourrir d’expériences positives et de croire en elles. La présence d’une accompagnante à la naissance peut se révéler une précieuse aide dans la réalisation de son possible.

Et vous, c’est quoi votre impossible possible? Avez-vous été découragée à certains moments de votre grossesse?

Crédit photo : Lucie Bataille Photographie

Articles que vous pourriez aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire